Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

La discussion générale sur le windsurf

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Philip » Sam 20 Sep 2008 17:00

Voilà à quoi celà pourrait ressembler !

Image
Vmax : 35 Nds - V500:31.91nds - V1852 : 26.94 nds
http://www.lesquared.fr
Avatar de l’utilisateur
Philip
 
Messages: 2785
Enregistré le: Lun 21 Juil 2008 11:41
Localisation: L.A

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Seb » Dim 21 Sep 2008 09:15

Faudrait négocier la mise en place d'un anémo pour les stats :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Seb
 
Messages: 1165
Enregistré le: Mer 20 Aoû 2008 20:47
Localisation: de retour d'exil - Gwenrann

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Olivier44 » Lun 22 Sep 2008 13:00

12 eoliennes en ligne droite sur 6 km et à 7 km de bord, face au Pouliguen.

Alors la, moi je dis : y'aura un super parcours slalom à faire et une belle LD virtuelle à créer :lol:
Avatar de l’utilisateur
Olivier44
 
Messages: 14429
Enregistré le: Lun 21 Juil 2008 11:42
Localisation: Saint-Herblain

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Olivier44 » Ven 9 Oct 2009 09:37

Jean-Claude Ménard et Éric Lauvray critiquent le projet de construction de 12 éoliennes sur le plateau de la Banche, au large de La Baule. Ils préconisent de reculer l'implantation « de 3 km ».

Au secours! L'eau se brouille, les micro-algues prolifèrent, les laminaires disparaissent, et le poisson avec. Deux plongeurs de la baie de La Baule et de la côte sauvage lancent un SOS.
De rage, ils en avaleraient leur tuba ! Éric Lauvray et Jean-Claude Ménard, respectivement osthéopathe et préparateur physique et mental de sportifs, vieux camarades de plongée, n'en finissent pas d'alerter urbi et orbi sur la « dégradation accélérée des fonds marins » de la côte atlantique.

Sur la portion qu'ils connaissent par coeur, depuis 40 ans qu'ils plongent pour taquiner, harpon en main, le bar entre l'estuaire de la Loire et celui de la Vilaine, ils observent « une raréfaction des poissons, des laminaires ». Un phénomène qui serait en pleine accélération.

Ils sont unanimes : « On a vu d'abord une lente dégradation des fonds, puis une chute brutale en 1995. Mais depuis 2005, c'est une chute ver-ti-gi-neuse ! » Comme « 400 zones mortes recensées dans le monde, qui sont toutes des estuaires », cette zone « pourrait devenir, dans cinq ans, une zone morte où il n'y aura plus rien. »

Les pêcheurs, les agriculteurs et la vase

Quelles sont les causes de cette « eau trouble » ? Elles sont multiples. La surpêche : « Il faudrait interdire la pêche pendant la reproduction des poissons, de janvier à mars pour le bar, et indemniser en conséquence les pêcheurs. » Mais les deux plongeurs dénoncent surtout les pollutions dues aux agriculteurs, dans les terres. « Les eaux douces déversent dans l'estuaire des nitrates, des phosphates, des engrais des campagnes, ou le lisier des cochons pour la Vilaine. » Quand il fait beau, au printemps, « cela fait des pics de phytoplancton, des algues microscopiques qui se développent instantanément et bouffent tout l'oxygène, empêchant la photosynthèse. »

À ces invasions d'algues vertes s'ajouterait le bouchon vaseux de la Loire : on creuse la Loire à moins 14 m pour que les bateaux puissent la remonter. Plusieurs millions de tonnes de boue sont aspirés par an et rejetés à une heure et demie de navigation, face à Pornichet sur le site de la Lambarde : « C'est trop près : les vases reviennent sur la côte. »

Cette conjonction de phénomènes serait fatale : « Dans le fond, il fait nuit, il n'y a plus d'oxygène, les surfaces de laminaires ont été divisées par quatre en cinq ans. Plus de crevettes, et donc plus de poissons car ils fuient ces zones. »

Un programme scientifique à réaliser

Les deux compères de plongée veulent le vérifier scientifiquement. À l'automne dernier, ils ont donc fondé ELV, Estuaire Loire Vilaine, une association qui compte déjà une centaine de membres. ELV a élaboré un projet d'étude scientifique sur les laminaires et leur évolution en fonction de la qualité des eaux. D'un coût de 170 000 € (1) pour la première année, ce projet serait confié au musée de Concarneau et à deux entreprises privées, Biolittoral et Stermor.

Source : http://www.saint-nazaire.maville.com/ac ... 2_actu.Htm

Le site de l'association ’’Estuaires Loire/Vilaine’’ : http://www.asso-loirevilaine.fr/


Raphaëla le Gouvello participe à ce projet au sein de l'association ( cf le dossier sur http://www.windsurfonline.fr/ ) :

J’ai notamment aidé une association locale qui lutte pour la préservation des fonds marins et la qualité des eaux « Estuaire Loire/Vilaine » à monter un projet scientifique « Evaluation de l’état de santé des masses d’eaux côtières et fonds marins dans le secteur Loire-Vilaine et contribution à la mise au point d’un réseau opérationnel de suivi de la qualité des eaux côtières avec le bio-indicateur des laminaires ». Le travail vient de démarrer en collaboration avec Ifremer Nantes, la station du Muséum d’Histoire Naturelle de Biologie Marine de Concarneau et la société BioLittoral.

Je dois moi-même effectuer un inventaire et une synthèse des études et des données qui existent sur ce milieu côtier. Un chantier passionnant et indispensable, au cœur du sujet concernant une gestion intégrée des eaux côtières, des bassins hydrographiques,… un point de départ aussi pour mon propre projet. Les laminaires, c’est un peu notre forêt sous l’eau avec un rôle en matière de biodiversité (cf photo Ifremer) !…

Nous avons pu rendre possible cette étude pour ELV grâce à un financement mixte, avec la Fondation Total pour la Biodiversité, le groupe Séché Environnement, l’Agence des Aires Marines Protégées, l’Agence de l’Eau Loire/Bretagne et l’Institut d’Aménagement de la Vilaine.

Tout cela est long, parfois laborieux, il ne faut pas se décourager, surtout dans la morosité ambiante, y croire malgré tout. Bref, c’est comme une traversée océanique !
Avatar de l’utilisateur
Olivier44
 
Messages: 14429
Enregistré le: Lun 21 Juil 2008 11:42
Localisation: Saint-Herblain

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Olivier44 » Mar 25 Jan 2011 20:18

Cela se précise pour les éoliennes. Le projet pour Saint-Nazaire est retenu et l'appel d'offres devrait débuter au second trimestre 2011 :

:arrow: http://www.saint-nazaire.maville.com/ac ... 0_actu.Htm
:arrow: http://actu.orange.fr/france/premier-ap ... 91799.html
:arrow: http://lci.tf1.fr/science/environnement ... 37170.html

Image
Avatar de l’utilisateur
Olivier44
 
Messages: 14429
Enregistré le: Lun 21 Juil 2008 11:42
Localisation: Saint-Herblain

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar OP2287 » Mar 25 Jan 2011 22:58

Ah zut, j'avais cru que c'étaient des ventilos! :mrgreen:
Image Powered by MWS
Avatar de l’utilisateur
OP2287
 
Messages: 886
Enregistré le: Ven 20 Fév 2009 22:14

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Philip » Mer 26 Jan 2011 09:04

Le secteur dit du banc de Guérande, situé à 12 km au large du Croisic, sera l'une des cinq zones sélectionnées à l'échelle nationale pour accueillir les premiers parcs éoliens off-shore français.Considéré comme plus hypothétique, le site du plateau de la Banche, à 8 km du Pouliguen, a lui été recalé. Il en va de même pour le projet vendéen dit des deux îles, entre Yeu et Noirmoutier.

le projet du banc de Guérande porte sur l'installation, à une trentaine de mètres de profondeur, d'environ 80 éoliennes dont les pales culmineraient jusqu'à 150 m au-dessus de l'eau. La production électrique envisagée avoisine les 450 MW, ce qui représente près de 15 % de la consommation électrique annuelle de la Loire-Atlantique....

Source : http://www.20minutes.fr/article/659076/ ... iennes-mer
Vmax : 35 Nds - V500:31.91nds - V1852 : 26.94 nds
http://www.lesquared.fr
Avatar de l’utilisateur
Philip
 
Messages: 2785
Enregistré le: Lun 21 Juil 2008 11:41
Localisation: L.A

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Olivier44 » Ven 4 Nov 2011 11:15

Alstom-Deux sites d'éoliennes offshore envisagés en France :

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Alstom ALSO.PA a annoncé vendredi prévoir d'implanter jusqu'à deux sites de production d'éoliennes offshore en France si le consortium dont il fait partie est retenu dans des conditions satisfaisantes à l'issue de l'appel d'offres lancé en juillet par le gouvernement.

Ces deux sites de production de composants et d'assemblage d'éoliennes offshore de six mégawatts - l'un à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et l'autre à Cherbourg (Manche) - pourraient générer jusqu'à 1.000 emplois directs et 4.000 emplois indirects, fait valoir le groupe dans un communiqué.

Le spécialiste des infrastructures d'énergie et de transport fait partie d'un consortium de six entreprises emmené par EDF Energies Nouvelles EDF.PA , qui comprend également Dong Energy DOENRY.UL , Nass&Wind Offshore, Poweo ENR et wpd Offshore.

Alstom se dit prêt à investir jusqu'à 100 millions d'euros dans ces deux sites "si le consortium est sélectionné à un niveau qui assure une taille industrielle critique".

Le projet, qui porte sur une puissance cumulée de 3.000 mégawatts (MW) dans cinq zones, correspond à la moitié de l'objectif fixé par le gouvernement d'installation de 6.000 MW offshore d'ici 2020, soit l'équivalent de près de quatre fois la puissance d'un réacteur nucléaire de type EPR.
Avatar de l’utilisateur
Olivier44
 
Messages: 14429
Enregistré le: Lun 21 Juil 2008 11:42
Localisation: Saint-Herblain

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Bic show » Ven 4 Nov 2011 14:19

Olivier44 a écrit:Alstom-Deux sites d'éoliennes offshore envisagés en France :

Le projet, qui porte sur une puissance cumulée de 3.000 mégawatts (MW) dans cinq zones, correspond à la moitié de l'objectif fixé par le gouvernement d'installation de 6.000 MW offshore d'ici 2020, soit l'équivalent de près de quatre fois la puissance d'un réacteur nucléaire de type EPR.

Puissance net disponible à relativiser tout de même , le rendement actuel moyen des éoliennes terrestre est de 20% de la puissance installée. Si la consommation électrique est connue (prévision annuelle,semaine, puis à J+2 et J+1 (météo ,nébulosité, programme TV, pointe de 19h, perte d'un moyen de production) et ajuster en temps réel , la production éolienne est tributaire des conditions de vent \:D/ . Ce sont les centrales thermiques et nucléaires et centrales hydrauliques avec retenue d'eau (énergie dispo)qui modulent la production en temps réel. En clair , malgré un parc éolien très puissant , si l'on veut éviter le black out , il faut une puissance disponible modulable permanente (thermique ou nucléaire) . Et garder un prix de l'énergie raisonnable pour tous et ça on en parle pas beaucoup :wink:.
L'équilibre production consommation est permanent sinon ](*,) .
Mais le planchiste est un écolo puisqu'il utilise l'énergie du vent et aimerait en avoir un peu plus souvent ,non :supz:
Bic show
 
Messages: 800
Enregistré le: Sam 23 Jan 2010 16:08
Localisation: NANTES

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Olivier44 » Ven 28 Juil 2017 15:28

Eolien en mer : la justice valide le parc au large de Saint-Nazaire :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 04031.html
Avatar de l’utilisateur
Olivier44
 
Messages: 14429
Enregistré le: Lun 21 Juil 2008 11:42
Localisation: Saint-Herblain

Re: Des méga grosses bouées au large du pouliguen ?

Messagepar Olivier44 » Dim 8 Oct 2017 11:41

Saint-Nazaire : inauguration de la première éolienne flottante : http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 42521.html

La première éolienne flottante, en mer de France (projet Floatgen), sera inaugurée vendredi prochain et installée quelques jours plus tard en mer au large du Croisic.
Avatar de l’utilisateur
Olivier44
 
Messages: 14429
Enregistré le: Lun 21 Juil 2008 11:42
Localisation: Saint-Herblain


Retourner vers Le windsurf

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité